L’halloween se fêtait le 30 Octobre à Las Vegas avec Rob Zombie

Je dois vous dire d’abord et avant tout que j’ai manqué les 3 premières chansons du spectacle (merci taxi de Vegas) mais pour ceux qui sont déjà allés voir un show ailleurs, juste le fait d’entrer dans la salle, chercher le stand à t-shirt, puis le bar et évidemment nos sièges… Wow… ça fait pardonner le taxi!

Donc j’arrive au Palms Pearl Concert Theater au son de Living Dead Girl et même si la chanson est un classique, c’est plutôt le stage qui vole la vedette! Trop hallucinant: un écran géant en arrière-scène, un écran de chaque côté du drummer, un autre écran devant le drum. Évidemment, tout au long du spectacle on projette des images, des films de zombie, des pentagrammes, des images de vieux classiques de l’horreur comme Frankenstein. Évidemment devant tous ces écrans ont a un Rob Zombie qui est vraiment impressionnant sur scène. Il semblait régner sur l’enfer. Il s’est équipé de toute une équipe de tour aussi : John 5, ancien guitariste de Marilyn Manson et remplaçant de Zakk Wylde pour Ozzy à sa gauche, à sa droite on avait derrière la bass Piggy D (ancien Wednesday 13) et derrière le drum Tommy Clufetos (ancien Alice Cooper) .

Vers la fin du spectacle, John 5 part les premières notes de Thunderkiss ’65 (premier hit de White Zombie) mais Rob le fait arrêter ça après peut-être 10 secondes pis il n’a pas trop l’air heureux. Il crie à la foule : « I gave you everything, and you, in return, gave me nothing !!! » MALADE, juste trop malade, enfin un artiste qui ne fait pas juste son show même si le monde n’embarque pas. Rob demande à 5 de repartir la toune, et la foule réagit un peu plus, mais pas assez pour lui. Il décide donc de jouer Enter Sandman de Metallica, et là évidemment la place est en feu. Rob arrête la toune au milieu pour finalement y aller avec Thunderkiss, mais ont voyais qu’il ne trouvait pas Vegas très méritante, les blâmant même de demander un rappel. Parions que M. Zombie va capoter à Montréal.

C’est un excellent show, ne manquez pas celui qu’il va donner au Métropolis le 29 novembre prochain (infos), ça va vraiment rocker. On a droit au classique de White Zombie Super-Charger Heaven, More human than the human et Thunderkiss ’65, en plus des classiques de Zombie en solos Superbeast, American Witch, Never gonna stop, Dragula et une chanson jamais jouée dans les tournées précédentes : Scum of the earth.

Voici nos photos

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*